Aller au contenu principal

Modèles disponibles

Plusieurs départements ont développés un gabarit ou des modèle de rédaction pour vous aider à répondre aux critères de votre discipline. En l'absence de ce document, adressez-vous au personnel des cycles supérieurs de votre département ou utilisez le gabarit général fourni par le Décanat des études. Vous trouverez aussi sur la page de ce service les différents documents qui seront utiles dans les étapes de dépôt.

Le gabarit fourni par le Décanat des études de l'UQAC doit être utilisé par :

  • Département d'informatique et mathématique (utilisateurs Word)
  • Département des sciences de l'éducation
  • Département des sciences humaines et sociales
  • École NAD-UQAC

Composantes générales d'un mémoire ou d'une thèse

Les composantes, la position et les particularités de rédaction d'un mémoire et d'une thèse sont présentés ci-dessous. Ces éléments sont extraits du gabarit de rédaction général fourni par le Décanat des études de l'UQAC. Les départements sont libres d'adapter ce modèle. Assurez-vous d'utiliser le gabarit prescrit par votre direction de module.

Toutes les marges sont définies à 25 mm à l’exception de celles de gauche qui sont fixées à 35 mm pour permettre la reliure. Le résumé doit être écrit à simple interligne.

Le caractère de rédaction doit être de taille 10 à 12 points pour l’ensemble du texte, sauf en ce qui concerne les citations et les notes de bas de page où le minimum permis est de 8 points. Seule la mise en page recto est autorisée et la dimension des pages doit être uniforme (21,5 cm x 28 cm).

Le texte des pages précédant l'introduction et suivant la conclusion doivent être à simple interligne.

Le texte des pages de l'introduction à la conclusion (inclusivement) doivent être à la double interlignes.

La première ligne de chacun des paragraphes débute avec un retrait.

La page de titre, le résumé, la table des matières, la liste des tableaux, la liste des figures, la liste des sigles, la liste des abréviations, la dédicace, les remerciements et l’avant-propos sont paginés en chiffres romains, en petites capitales. Le numéro de page doit être placé, sans point ni tiret, en bas à droite à 10 mm du bord de page.

Sur les pages portant un titre quelconque (la page de titre, l’avant-propos, la table des matières, un chapitre, la conclusion, etc.), le numéro de la page ne doit pas être visible, mais comptabilisé dans la pagination.

La page titre est précédée d'une page blanche. Les informations sont centrées.

Elle doit contenir :

  • le logo de l'UQAC
  • le titre de la thèse, du mémoire ou de l'essai et le sous-titre s'il y a lieu
  • par [le nom de l'étudiant]
  • la mention suivante : Thèse (ou Mémoire ou Essai) présentée à l'Université du Québec à Chicoutimi en vue de l'obtention du grade de [nom du grade (sigle du grade)] en [nom du programme] (-s'il y a lieu, profil ou concentration [nom d ela concentration ou profil])
  • Québec, Canada
  • © [Prénom Nom], [année]

Voir le gabarit de votre département. La présentation peut varier.

Un résumé (présentation des idées maîtresses et des conclusions de l’ouvrage) doit être placé au début. L’étudiant peut ajouter un résumé en anglais qui sera intitulé « Abstract ». L'abstract doit être une traduction anglaise fidèle et grammaticalement correcte du résumé en français, dans le même format que le résumé.

Exceptionnellement, le doyen des études peut autoriser l’étudiant à rédiger son mémoire ou sa thèse dans une autre langue que le français. Dans ce cas, l’étudiant doit rédiger un résumé en français.

Enfin, aux fins d’archivage, il est préférable que le résumé ne dépasse pas 5 000 caractères, incluant les espaces.

Les exigences de rédaction et de présentation d’un mémoire ou d’une thèse pour les programmes d’études offerts à l’UQAC, mais qui relèvent d’une autre université (extension, association ou programme réseau) peuvent différer. Pour connaître ces exigences, l’étudiant doit communiquer avec le secrétariat de son programme.

Voir l'exemple dans le gabarit. Au besoin, utilisez les tutoriels de Microsoft pour vous aider.

Pour construire la liste des tableaux, dans l’onglet Références, mettre le curseur à l’endroit où le tableau doit être dans le document. Cliquer sur «insérer une légende». Changer le nom de l’étiquette au besoin (figure, tableau, équation). Pour mettre à jour la liste des tableaux, cliquer sur la table de figure, de tableau ou d’équation et sélectionner «mettre à jour la table». Choisissez si vous voulez «mettre à jour les numéros de pages uniquement» ou « mettre à jour la table». Vous pouvez créer une table de tableaux, une table de figures ainsi qu’une table d’équations.

Pour construire la liste des figures, dans l’onglet Références, mettre le curseur à l’endroit où la figure doit être dans le document. Cliquer sur «insérer une légende». Changer le nom de l’étiquette au besoin (figure, tableau, équation). Pour mettre à jour la liste des figures, cliquer sur la table de figure, de tableau ou d’équation et sélectionner «mettre à jour la table». Choisissez si vous voulez «mettre à jour les numéros de pages uniquement» ou « mettre à jour la table». Vous pouvez créer une table de tableaux, une table de figures ainsi qu’une table d’équations.

Voir l'exemple dans le gabarit. Au besoin, utilisez les tutoriels de Microsoft pour vous aider.

Les sigles, abréviations et symboles utilisés sont ceux reconnus dans sa discipline ou le champ d'études; pour les abréviations courantes, se conformer aux usages de la langue française sans pour autant en faire un usage abusif. Le mot est coupé avant une voyelle et les dernières lettres ainsi enlevées sont remplacées par un point. Lorsque jugé nécessaire, chaque type d’information (sigles, abréviations, symboles, etc.) se retrouve sur une liste distincte avec leur définition ou signification respective.

S’il y a lieu, l’auteur peut rendre hommage à une ou plusieurs personnes.

S’il y a lieu, les remerciements permettent d’exprimer la reconnaissance de l’auteur envers des personnes ou des organismes.

S’il y a lieu, l’avant-propos permet à l’auteur de faire état des raisons qui l’ont conduit à choisir un sujet. L’avant-propos présente le but ainsi que l’ampleur et les limites de la recherche. Ce dernier ne doit pas être confondu avec l’introduction.

L’introduction présente l’idée principale de la recherche, la problématique, les objectifs et la méthodologie utilisée. Sans entrer dans les détails, l’auteur mentionne les principaux travaux antérieurs ainsi que les aspects originaux de sa recherche.

Chaque chapitre est identifié en lettres majuscules et non souligné. Le titre du chapitre est centré et se place sous la numérotation du chapitre, en lettres majuscules, non souligné, sans point final. Si le titre comporte plus d'une ligne, ce dernier est écrit à simple interligne. Les divers sous-titres doivent s'identifier facilement par une présentation uniforme dans l'ensemble du document.

Une phrase ne doit jamais commencer par un chiffre ni un symbole. Lorsqu'un nombre comprend une (ou des) décimale(s), la partie entière est séparée de la partie décimale par une virgule (ex.: 0,51, 2,64); tous les nombres à plusieurs chiffres s'expriment par tranche de trois (3) chiffres identifiée par une espace (une frappe) (v.g. 2 547 329) ou selon les normes reconnues. Le système international d'unités (S.I.) est obligatoire. Cependant, la quantité physique peut être exprimée entre parenthèses en unité anglaise équivalente ou tout autre système d'unités généralement admis dans la discipline ou le champ d'études.

Les notes, renvois ou références sont écrits à simple interligne et clairement détachés du texte principal; ils sont présentés de façon uniforme dans l'ensemble du document (par exemple, on peut les placer en bas de page). Dans le cas d’une rédaction par articles, on les regroupe à la fin de chaque chapitre.

Les tableaux et les figures (graphiques, schémas, dessins, photos, etc.) sont encadrés et centrés dans le texte en respectant les marges. Ils comportent un titre (court et précis) et, si nécessaire, une légende. La présentation et la position du numéro et du titre sont uniformes dans tout le document. Normalement, pour un tableau, le titre est au-dessus (tableau 1) alors que pour une figure, le titre est sous l’image (figure 1). La numérotation est consécutive.

Si un tableau ou une figure provenant d’un autre document doit être inséré dans le mémoire ou la thèse, la source doit être mentionnée immédiatement au bas (figure 1). De plus, la référence complète de cette source devra être ajoutée dans la liste de références à la fin du document. Il est important d’avoir obtenu l’autorisation de l’auteur de la figure au préalable.

Consultez le guide sur l'utilisation d'images, graphiques et tableaux pour obtenir plus de détails, les alternatives disponibles et les formulaires de demandes.

Les citations de moins de trois lignes sont insérées dans le texte entre guillemets en indiquant la référence (nom de l’auteur, année, p. page) immédiatement après, avec le numéro de la page d’où provient la citation conformément à l’exemple qui suit.

En tant que professionnel, il faut respecter un certain code de conduite. « L’éthique est la branche de la philosophie qui se penche sur les principes moraux en regard de ce qui est jugé souhaitable et sur les principes fondamentaux d’une bonne conduite, tant chez les individus que chez les groupes » (Langlois, 2001, p. 47).

En ce qui concerne les citations plus longues, ces dernières sont détachées du texte, entre guillemets, à simple interligne ainsi qu’en retrait d’au moins 10 mm à droite et à gauche. Il faut donc procéder ainsi :

Analyser signifie décomposer un phénomène de manière à en distinguer les éléments constitutifs. Cette division d’un phénomène global en plus petits éléments est effectuée dans le but de reconnaître ou d’expliquer les rapports qui lient ces éléments entre eux afin de mieux comprendre le phénomène dans sa globalité. L’analyse prépare la synthèse qui, elle, correspond à l’opération visant à lier les éléments identifiés pour former un nouvel ensemble cohérent. (Mongeau, 2008, p. 104)

Il est possible de couper une citation trop longue en utilisant les crochets avec les trois points […]. Ces coupures ne doivent cependant pas modifier le sens de la phrase. Une citation doit être rapportée dans sa langue d’origine, mais il est parfois nécessaire, selon la langue utilisée, de fournir une explication de la citation soit immédiatement après, soit dans une note de bas de page ou de fin de chapitre. Les citations écrites dans une langue autre que le français sont soulignées ou écrites en italique.

Si vous utilisez un extrait important d’une œuvre, vous devrez obtenir les autorisations de l’auteur. Consultez le guide du Service du droit d’auteur pour obtenir plus de détails et les formulaires de demandes.

La conclusion permet de mettre en évidence la portée de l’étude. C’est dans cette section que l’on y fait état des limites de la recherche et, le cas échéant, des pistes nouvelles pour de futures recherches. La conclusion ne doit pas présenter de nouvelles idées, de nouveaux résultats ou de nouvelles interprétations. Elle doit être rédigée de façon à faire ressortir la cohérence de la démarche.

Le choix du style bibliographique doit se faire en fonction des normes en vigueur dans les programmes ou dans la discipline. Afin de connaître la norme à utiliser, veuillez contacter votre direction de programme, le bibliothécaire de votre discipline ou la liste des styles en vigueur dans votre département.

Chaque annexe est identifiée individuellement sur une page, en lettres majuscules et non souligné au moyen de chiffres arabes (ex. : ANNEXE 1, ANNEXE 2, etc.). La pagination des annexes doit être en continuité avec les pages précédentes. Le numéro de page est placé, sans point ni tiret, en bas à droite à 10 mm du bord de page. On rappelle ici que sur toutes les pages portant un titre quelconque (la page de titre, l'avant-propos, la table des matières, un chapitre, la conclusion, etc.), le numéro de la page ne doit pas être visible, mais comptabilisé dans la pagination.

Il est important de s’assurer que le texte réfère adéquatement aux annexes appropriées.

ATTENTION : Votre discipline peut exiger que les annexes soient placées avant la bibliographie.

S'il le désire, l'auteur peut présenter, par ordre alphabétique, une liste des noms ou sujets qu'il juge importants aux fins de référence en indiquant la ou les pages où ils se trouvent dans le texte principal.

Pour construire l’index, dans l’onglet Références, sélectionner le texte dans le document et cliquer sur «entrée» puis «marquer». Lorsque l’index est inséré à la fin du document, vous pouvez le mettre à jour en cliquant sur «mettre à jour l’index».

Ces sections se terminent par une page blanche.