Skip to main content
À l’usage des étudiants et étudiantes des programmes de lettres et de linguistique de 1er, 2e et 3e cycles. Auteurs: Jacques-B. Bouchard, Jean-Guy Hudon et Thomas Lavoie

La citation longue

La citation longue comporte plus de trois lignes. Elle doit se détacher du texte. Pour ce faire, elle doit avoir un retrait égal des deux côtés à simple interligne. Elle se présente sans guillemets et sans alinéa. En revanche, une citation en langue étrangère sera placée entre guillemets. S’il y a plusieurs paragraphes, ceux-ci doivent être séparés par un double interligne.

Exemple

La cour de France se distingue des autres cours d’Europe, et si la vie à Versailles sous le règne du Roi-Soleil est réglée comme une horloge, il en va autrement au XVIIIe siècle :

L’entourage du roi de France est moins hiérarchisé qu’ailleurs. Dans les rangs règne une confusion inconnue des cours européennes où, remarque le futur Louis XVI, « tout est mieux réglé ». Le parlement de Paris est plus ordonné que la demeure du roi ! Aussi les prétentions demeurent-elles vives à la cour, les querelles de préséance fréquentes. Les enfants de France entendent être distingués des princes du sang, ceux-ci se gardent d’être confondus avec les ducs, qui eux-mêmes veillent à rester séparés des gentilshommes.

Une épaule avancée, une traîne trop longtemps portée suffisent à indigner le courtisan sourcilleux. Le moindre manquement aux règles peut dégénérer en querelle. Chacun sait aujourd’hui que l’usage des robes à paniers a modifié le profil des sièges ; mais on ignore peut-être qu’il a aussi affecté le protocole et préoccupé le premier ministre du royaume1.

–––––––––

1 Jean-François SolnonLa Cour de France, Paris, Fayard, 1987, p. 477-478 (coll. « Livre de poche – Références / no 18 »).


Bien qu’il soit préférable de consulter la source originale, il arrive parfois qu’il soit impossible d’y avoir accès. On peut alors utiliser une citation citée par un autre auteur. On doit alors mentionner la source d’où est tirée la citation ET la source originale et utiliser des formules comme « cité dans » ou « cité par ». En revanche, dans la bibliographie, c’est la source qui a été consultée (source secondaire) qui sera indiquée. On procédera de la même manière pour les tableaux et les graphiques en utilisant la formule « tiré de ».

Pour attirer l’attention du lecteur sur un mot ou sur une phrase, les meilleurs moyens sont l’italique ou, plus rarement, le soulignement. On indiquera alors entre parenthèses (Je souligne), (Nous soulignons), (C’est nous qui soulignons) ou (C’est nous qui utilisons l’italique), etc. Voir chapitre IV, les signes auxiliaires.