Skip to main content
À l’usage des étudiants et étudiantes des programmes de lettres et de linguistique de 1er, 2e et 3e cycles. Auteurs: Jacques-B. Bouchard, Jean-Guy Hudon et Thomas Lavoie

Règles concernant les titres

1. Les majuscules dans les titres[1]

Les titres dans les bibliographies et les notes.

Le premier mot du titre prend toujours la majuscule.

Le Misanthrope

J’irai cracher sur vos tombes.


Si le premier mot est un article défini (le, la, les) ou un adjectif, le premier substantif et les mots qui le précèdent prennent la majuscule.

Les Petites Filles modèles.


Dans le cas où la présence de la majuscule ou de la minuscule permet de faire la distinction entre deux réalités différentes, on met la majuscule ou la minuscule au premier substantif du titre selon le sens de celui-ci.

Le français au bureau – pour parler de l’utilisation de la langue française dans un bureau.

Le Français au bureau – pour parler du comportement du citoyen français dans une administration.


Si le premier mot du titre n’est pas un article défini ou un adjectif, il prend seul la majuscule.

Autant en emporte le vent.

À la recherche du temps perdu.


Si le titre est constitué d’une proposition ou d’une phrase, seul le premier mot prend la majuscule.

Les dieux ont soif.

J’irai cracher sur vos tombes.


Si un titre comprend deux éléments ou ensemble d’éléments réunis par et ou par ou, chacun des éléments ou ensemble d’éléments est considéré comme un titre distinct et chacun suit les règles énoncées ci-dessus.

Guerre et Paix.

Julie ou La Nouvelle Héloïse.


Les titres dans le corps du texte.

On applique les mêmes règles que pour les titres dans les bibliographies et les notes à cette seule exception que l’article défini qui commence le titre ne prend pas de majuscule.

J’ai lu les Misérables.


Titres de chapitres et éléments d’un ouvrage portant un titre (poème, nouvelle, etc.).

Les titres de chapitres et les titres d’éléments d’un ouvrage (titres de poème, de nouvelle, etc.) sont mis entre guillemets et ils se glissent entre l’année de publication et le titre de l’ouvrage dans les bibliographies.

VALÉRY, Paul. « Le cimetière marin », Œuvres, t. I, Paris, Gallimard, 1968, p. 147 (coll. « Bibliothèque de La Pléiade »).


Dans le corps du texte, les titres de ce type se mettent simplement entre guillemets tout en suivant les autres règles concernant les titres.

Le « Cimetière marin » de Paul Valéry est une réflexion sur la mort et la mer.


2. Le genre et le nombre des titres

Un titre qui ne commence pas par un article défini (le, la, les) est toujours au masculin singulier.

Femmes est bien écrit.


Si le titre commence par un article défini, il prend le genre et le nombre du substantif principal. Ce substantif principal est le premier substantif du titre ou le sujet de la proposition que constitue le titre.

Les Misérables sont énormes.

La Guerre de Troie n’aura pas lieu a été créée à Paris.


[1] Vous pouvez lire à ce propos, dans Marie-Éva de Villers (2009), que l’« Office québécois de la langue française a adopté une règle simplifiée qui consiste à écrire le titre des ouvrages avec une seule majuscule initiale. »